Investir dans les sociétés civiles de placement immobilier compte désormais parmi les placements privilégiés des investisseurs désireux de se créer des revenus supplémentaires leur garantissant une vie plus aisée.

La démarche est très simple : les épargnants avancent des fonds aux SCPI, lesquelles les investissent principalement dans le secteur immobilier et permettent, en contrepartie, aux épargnants des atouts attractifs dans la mesure où ces derniers perçoivent des revenus mensuels ou se constituent un patrimoine important.

En revanche, l’investissement en SCPI n’est pas pour autant un Eldorado et peut comporter quelques risques.

Quelle démarche à suivre pour investir en SCPI ?

Si vous désirez investir dans des sociétés civiles de placement immobilier et que vous ne savez pas les premiers réflexes à avoir, sachez qu’il faut dans un premier temps définir le type de votre investissement. Il existe différentes SCPI spécialisées dans des domaines différents. Désirez-vous investir dans des SCPI de rendement ou de plus-value ? A moins que ce soit dans des SCPI fiscales ?

Après avoir clarifié ce point, il convient dans un second lieu de déterminer vos modalités de paiement : vous avez ainsi le choix entre un paiement au comptant, à crédit ou en démembrement. Sachez d’ailleurs que vous n’êtes pas obligé, dans le cadre des SCPI, de respecter un plafonnement en termes d’investissement. Vous avez la possibilité, a contrario des autres formes d’épargne, d’investir des fonds substantiels pour maximiser en plus vos revenus.

Les atouts d’un investissement en SCPI

Les avantages que l’on peut en tirer des sociétés civiles de placement immobilier sont nombreux et diversifiés car :

  • L’investissement en SCPI vous exonère des cassements de têtes liés à cette démarche. En effet, ce sont les SCPI qui s’occupent totalement de la gestion des biens immobiliers : de leur entretien, de l’entrée et la sortie des locataires, de la prise en charge des dégâts éventuels à l’instar des dégâts des eaux. Ces différentes tâches exigent des frais supplémentaires dans un investissement direct puisque elles sont déléguées à des agences spécialisées alors qu’en SCPI, elles sont gratuites.
  • Tout le monde peut accéder facilement aux SCPI étant donné que les sommes d’entrées ne sont pas exorbitantes. De ce fait, vous pouvez y prétendre en démarrant avec la somme de 5000 euros.
  • Les SCPI vous ouvrent les voies vers les méthodes les plus rentables et efficaces de défiscalisation comme la loi Pinel ou encore celle de Malraux.

Quels sont les risques des SCPI ?

Dans la mesure où il s’agit d’un investissement immobilier, certains risques sont inévitables. A commencer par celui lié à la perte en capital : vos revenus mensuels peuvent en effet être revus à la baisse si le marché de l’immobilier connait des crises.