De plus en plus de français choisissent d’investir dans une scpi via une assurance vie, car cette procédure offre de nombreux avantages attrayants, et permet de combiner à la fois ceux de l’assurance vie, avec ceux de la scpi, pour vous offrir un combo parfait qui vous permettra de réaliser des bénéfices considérables. Néanmoins, il est important de choisir l’assurance vie qui permet d’investir dans une scpi et qui offre un bon taux de rendement, afin que votre investissement vous soit rentable.

Quels sont les avantages de la scpi en assurance vie ?

Investir dans une scpi par le biais d’une assurance vie offre de nombreux avantages intéressants, tels que :

  • Réduire l’imposition : en effet, lorsque vous investissez dans une scpi par le biais d’une assurance vie, vous n’allez pas payer d’impôts sur vos revenus. Autre avantage, vous n’allez pas subir de prélèvement social et vous n’aurez pas la moindre fiscalité sur votre revenu foncier. Alors si vous souhaitez réduire vos impôts, optez pour la scpi en assurance vie.
  • Racheter des parts à des prix bas : lorsque vous rachetez des parts de scpi à travers votre assurance vie, vous aurez droit à une réduction sur leur montant. Ainsi, vous allez pouvoir réaliser un rendement plus important.
  • Un versement flexible des revenus : lors de l’achat direct, le versement se fait généralement par trimestre. Cependant, lorsque vous passez par l’assurance vie, vous aurez plus de flexibilité, ce qui vous permettra de modifier la fréquence de vos payements.

Quels sont les inconvénients de la scpi en assurance vie ?

Acheter des parts de scpi via une assurance vie peut parfois s’avérer compliqué et désavantageux, à cause de quelques inconvénients qui pourront vous laisser sceptique. Premier inconvénient, vous n’allez pas percevoir la totalité de votre loyer, contrairement à lorsque vous achetez vos parts directement chez une scpi. De ce fait, votre investissement pourrait s’avérer moins rentable. Ajouté à cela, vous n’aurez pas la possibilité de choisir vous-même votre scpi, car vous serez contraint de faire votre choix en fonction de la liste des scpi sélectionnées par votre assureur. Autre inconvénient, vous ne serez pas le propriétaire directe de vos parts, étant donné que c’est votre assureur qui l’est, de ce fait, si la scpi hausse le prix de ses parts, l’assureur pourra percevoir ce profit sans forcément vous l’attribuer. En conclusion, il serait préférable d’étudier les différents avantages et inconvénients de la scpi en assurance vie et de les comparer avec ceux de l’achat direct de parts chez une scpi sans passer par l’assurance vie. Cela vous permettra de savoir si c’est une bonne idée de passer par l’assurance vie, ou pas.

La SCPI est accessible à tous les budgets

Les foyers n’ont pas toujours les moyens de se lancer dans l’investissement immobilier traditionnel puisque les fonds nécessaires sont conséquents. Vous serez également comblé par les avantages de la SCPI. Parmi ces derniers, vous avez bien sûr l’accessibilité, car vous n’êtes pas contraint de débourser une fortune pour accéder à ces sociétés civiles.

  • Les parts peuvent être vendues quelques centaines d’euros, certaines atteignent 1000 euros.
  • Les risques sont beaucoup plus faibles, car ils sont mutualisés, ce qui n’est pas le cas pour les investissements traditionnels.
  • Avec la SCPI, vous disposez d’un rendement conséquent qui est souvent supérieur à 5 % alors que les livrets d’épargne n’arrivent pas à atteindre ce pourcentage.
  • Les SCPI ont également un patrimoine conséquent qui peut osciller entre 10 millions et près de 2 milliards d’euros. Le montant est alors dispatché sur l’ensemble des locataires dans la zone identifiée.
  • Ce sont plusieurs locataires qui vont verser un loyer et non un seul, cela permet de jouir d’avantages considérables.

Si vous cherchez à investir vos économies, il est sans doute judicieux de vous lancer dans l’étude des SCPI, car elles présentent des atouts à ne pas mettre de côté et un professionnel peut vous accompagner afin de comprendre toutes les subtilités.

Attention : les autres articles !