Cdom23 Administration Peut-on confiance à un contre expert incendie ?

Peut-on confiance à un contre expert incendie ?

by panel42

Chaque année, des frais sont payés à titre d’assurance pour espérer une indemnisation ou un remboursement en cas de dommage. Ainsi, lorsqu’un incendie survient par exemple, l’assuré doit joindre son assurance afin de lui signaler le sinistre. L’assureur de son côté doit établir un rapport par son expert pour évaluer le remboursement. À la suite de ce rapport, l’assuré peut opter pour une contre-expertise.

De nombreuses personnes se demandent s’il faut avoir confiance en cette deuxième expertise dite privée. Voici un article qui débat clairement de la contre-expertise incendie. Lisez le contenu pour une meilleure orientation sur le sujet !

Dans quel cas recourir à une contre-expertise incendie ?

Le contre-expert incendie intervient dans un cas bien précis. L’incendie constitue un sinistre des plus importants. C’est une situation dans laquelle il n’y a rien de plus normal que de recourir à son assurance pour signaler le sinistre. Lorsque le sinistre a été signalé, un expert est dépêché sur les lieux par l’assureur pour faire l’état des lieux et produire un rapport afin d’évaluer l’indemnisation. Son rapport se base sur les biens dégradés et les circonstances de survenance de l’incendie.

Les assurances sont réputées pour minimiser des dégâts afin de payer des frais peu élevés. Si le rapport de l’expert de l’assureur n’est pas convaincant, l’assuré à la possibilité dans ce cas de recourir à un contre-expert incendie. Ce dernier doit faire un nouvel état des lieux et produire un autre rapport. Ce rapport sera confronté au rapport de l’expert. Si les deux rapports divergent, l’expert de l’assureur et le contre-expert incendie devront trouver une issue consensuelle en présence de l’assuré et de l’assureur.

Pour faciliter l’expertise et la contre-expertise, l’assuré doit mettre à disposition certains documents importants. Il s’agit :

  • des photographies des biens brûlées
  • l’estimation prouvée de la valeur des biens brûlés
  • des actes notariés.

Pourquoi faire confiance à un contre-expert incendie ?

A priori, on devrait faire confiance à un contre-expert incendie. Son rôle est de se confronter à l’expert de la compagnie d’assurances. Il s’érige à ce titre en avocat de l’assuré et veut défendre ses intérêts. Ainsi, il procède à une réévaluation minutieuse des dégâts. Son objectif est de trouver dans la mesure du possible un meilleur remboursement à son client. De plus, il travaille au règlement à l’amiable entre l’assureur et l’assuré.

Toutefois, il travaille en toute indépendance après avoir été sollicité par l’assuré. Il n’est donc nullement influencé même s’il cherche surtout à voir si l’assuré a raison de ne pas considérer le rapport de l’expertise. Il y a donc à espérer que son rapport soit plus favorable pour l’assuré. Il insiste sur les points de désaccord entre les deux parties et y consacre beaucoup plus de temps dans l’estimation des dégâts.

De plus, il est payé par l’assuré lui-même dans la plupart des cas. Par précaution, l’assuré ne devrait avoir recours à un expert privé s’il est convaincu que l’indemnisation lui permettrait largement de couvrir les services de la contre-expertise. Il faut souligner qu’il existe une autre possibilité pour l’assuré lorsqu’il n’est pas satisfait du rapport du contre-expert incendie. Il est possible de recourir à une tierce expertise.

Somme toute, le contre-expert incendie offre un deuxième avis sur les dommages et permet de mieux les évaluer. Pour cela, il est recommandé de se fier à son analyse.

Quel est le coût d’une contre-expertise incendie ?

Vous venez de recevoir le rapport de l’expert désigné par votre compagnie d’assurance, mais il est loin d’être à la hauteur de vos attentes en thermes de dédommagement. Vous vous demandez donc naturellement, si vous avez la possibilité de demander une contre-expertise, et surtout à quelle hauteur vont se monter les frais liés à cette demande. La plupart des experts-incendie ne fonctionnent pas avec un tarif fixe, mais sur un pourcentage de l’indemnité que vous allez recevoir. Elle peut donc très facilement s’élever à plusieurs milliers d’euros.

Mais n’ayez peur, ce n’est pas forcément vous qui allez devoir régler cette facture. Fort heureusement dans la plupart des contrats d’assurance habitation, vous bénéficiez d’un aide et d’une protection juridique. Si c’est le cas, les frais de la contre-expertise seront intégralement pris en charge par votre assureur. Si vous ne bénéficiez pas de protection juridique, il va alors falloir vous plonger dans les petites lignes de votre contrat d’assurance, car certains contrats prévoient un barème pour l’intervention d’un expert. Il tourne en général en 50 et 60 %.

Vous aurez donc dans le pire des cas, la moitié du tarif à votre charge. Si vous n’avez aucune des deux, vous n’aurez alors pas d’autre choix que de payer l’intégralité de la facture. Cette situation est relativement rare heureusement et concerne souvent les assurances low cost qu’on trouve sur internet. Si vous cherchez un expert incendie sérieux et qui intervient rapidement en vue d’une contre-expertise, je vous conseille de visiter ce lien :https://www.eab.expert/contre-expertise/expertise-apres-incendie-pour-particuliers-et-entreprises-en-belgique/.

Attention, il est important de vous signaler une dernière chose : ce n’est pas parce que c’est vous qui faites appel à un expert, que la décision qu’il va rendre sera plus favorable que le 1er. Si vous n’êtes toujours pas satisfait, rien ne vous empêche de faire appel à un 3e expert ou de vous lancer dans une procédure judiciaire.

Trouvez également sur notre site