Cdom23 Entreprise Le trading est-il imposable ?

Le trading est-il imposable ?

by panel42

Se lancer dans le trading est un excellent moyen pour gagner des revenus complémentaires. Il est aussi possible d’y consacrer sa carrière et d’en faire son métier. En complément de revenus, il est possible de faire du trading « automatique » ce qui signifie que les actions sont achetées et vendues automatiquement en fonction de leur valeur. Le robot analyse les différents placements intéressants, pour vous faire gagner rapidement.

le trading est il imposable

Dans quelles conditions le trading est il imposable ?

Que vous optiez pour du trading traditionnel ou automatique, que vous choisissiez d’en faire une source de revenus complémentaire ou principale, vous avez l’obligation de l’imposer. Les impôts à payer sur ces gains sont de l’ordre de 30 %. Une somme importante, dispatchée comme qui suit :

  • 12.8 % à payer à l’impôt sur le revenu
  • 17.2 % pour les prélèvements sociaux.

Ce pourcentage est à appliquer, quels que soient vos gains et leur nature. Que vous ayez investi sur des actions ou des devises, c’est le même calcul. À noter que vous ne payez que sur les gains (intérêts, plus-value). Si vous perdez, vous n’aurez pas à payer d’impôts sur l’argent investi.

Comment le déclarer aux impôts ?

La déclaration aux impôts se fait une fois par an, au moment de la déclaration fiscale de revenus. Dans la case 3VG (dénomination : plus-values et gains divers) vous noterez le montant de votre plus-value avant abattement. Attention toutefois  à déclarer les bons montants. Seules les sommes gagnées sur l’exercice financier de référence sont à considérer et non les plus-values latentes.

Si vous avez réalisé une moins-value, vous devez la déclarer dans la case du dessous (3VH). Vous ne serez imposé que sur la différence.

Comment réduire sa fiscalité ?

Il existe des solutions pour réduire votre imposition, mais elles ne sont pas nombreuses. La chose la plus avantageuse à faire est d’ouvrir un PEA (plan d’épargne en actions). Un PEA sert à acheter des parts à des entreprises françaises et/ou européennes. Au lieu d’acheter des actions avec votre compte titre, vous les achetez avec votre PEA. Ce dernier est exonéré d’impôts.

Cependant, avec un PEA, vous ne pouvez pas acheter d’action grâce à l’effet de levier, et ne pouvez pas non plus acheter des parts à des entreprises outre-atlantique. Ce sont pourtant les matières premières américaines les plus intéressantes. Il faut donc étudier les possibilités avant de se lancer.

Sachez également que vous ne payez pas d’impôts, tant que l’argent reste sur le PEA. Si vous êtes amené à faire un retrait sur ce compte, vous devrez alors payer des impôts sur la somme. Ensuite, l’exonération d’impôts se fait sur les 12.8 % correspondant à l’impôt sur le revenu. Le prélèvement social reste à votre charge. Enfin, un retrait fait dans les cinq années suivant l’ouverture du PEA entraîne le paiement des 30 % d’impôts ainsi que la fermeture définitive de votre compte, sauf cas exceptionnel. Il faut de ce fait penser à cette stratégie sur le long terme et non comme une source de revenus ponctuelle.