Vous avez plusieurs TVA qui sont en vigueur sur Internet et elles sont relatives à diverses professions. Vous devez les connaître, car le prix TTC ne sera pas forcément le même avec un taux de 5/5 % contre 20 %. Avec cette méthode de calcul, vous serez en mesure d’avoir rapidement les montants que ce soit dans le bâtiment, le prêt-à-porter ou encore la restauration. Il est important de noter que tout le monde est confronté de près ou de loin à la TVA que vous soyez un professionnel ou un particulier. Ce dernier peut donc payer des taxes même lorsqu’ils réalisent quelques courses. Regardez par exemple vos factures et les tickets de caisse, vous constaterez que deux montants sont affichés, l’un en HT et l’autre en TTC. La différence est souvent très importante.

Trois taux sont à prendre en compte

En France, vous n’avez pas seulement un pourcentage qui est appliqué notamment dans le monde du bâtiment. Vous avez donc le taux normal, intermédiaire et réduit qui est de 5.5 %. Ce dernier est donc le plus abordable par rapport au premier qui affiche 20 % contre 10 % pour le second. Le pourcentage le plus fort est notamment observé sur le marché de l’immobilier comme avec la construction des logements, des établissements, les travaux d’aménagement sont également soumis à cette taxe très élevée. Lorsque des améliorations sont envisagées dans une habitation ou un immeuble, nous évoquons le taux intermédiaire qui est donc de 10 %. Ce dernier est toutefois appliqué sur les locaux à usage d’habitation seulement.

La TVA à 5.5 % dans le monde du bâtiment

Comme vous avez pu le comprendre grâce à cet article détaillé sur les taux de TVA dans le bâtiment, un secteur peut vous proposer plusieurs taxes, mais la différence s’articule autour des travaux réalisés et des diverses prestations.

  • Cet article a été réalisé sur le blog du logiciel Obat puisqu’il vise à renseigner tous les artisans qui ont parfois des difficultés à facturer la bonne TVA.
  • Le taux de 5.5 % est proposé uniquement pour les travaux d’amélioration qui permettent d’optimiser les consommations énergétiques.
  • Il faut une habitation terminée depuis près de deux ans pour que cette taxe soit appliquée et la même pièce doit être au centre des rénovations.
  • Bien sûr, seuls les professionnels reconnus peuvent faire l’objet de ces améliorations et vous pourrez ainsi bénéficier de ce pourcentage réduit.

Quelques conditions supplémentaires sont à envisager, il est alors conseillé de se tourner vers un professionnel qui pourra notamment vous éclairer sur les matériaux, les équipements ainsi que les appareils qui peuvent être soumis à ce pourcentage. N’oubliez pas que le monde du bâtiment n’est pas le seul à être impacté par cette taxe, vous la retrouvez dans tous les domaines et il est souvent très rare d’avoir une suppression de la TVA.