Cdom23 Santé Quelle est la base de remboursement d’une prothèse auditive en 2019 ?

Quelle est la base de remboursement d’une prothèse auditive en 2019 ?

by panel42

Avez-vous souscrit à une assurance maladie et souhaitez-vous faire rembourser les frais d’équipements auditifs ? La rétrocession de votre argent s’effectue sur une base bien précise. Celle-ci doit obligatoirement être respectée pour réussir à obtenir gain de cause. Voici les critères de remboursement de l’achat de votre outil médical !

Figurer dans la LPP remboursable

Figurer dans la Liste des Produits et Prestations remboursables est la principale base de remboursement prothèse auditive 2019. En réalité, le paiement des soins liés à votre audition et l’achat de l’appareil auditif s’effectuent par votre assurance maladie.

Cependant, votre accessoire doit obligatoirement être dans la LPP remboursable avant que votre mutuelle assurance ne valide le décaissement. C’est une condition de rétrocession importante, comme le stipule l’arrêté du 28 avril 2017. Il est relatif à l’information de l’assuré social ou de son ayant droit sur les conditions de vente de produits et prestation d’appareillage des déficients de l’ouïe.

Par ailleurs, si votre prothèse est dotée de certains accessoires, vous pouvez ajouter leurs tarifs dans votre demande de remboursement. Cela peut se faire à hauteur de 60 % du prix d’achat. Le plus important est qu’ils fassent partie des LPP remboursables par l’assurance-maladie.

Sur la base d’une prescription médicale

Depuis janvier 2019, les assurés souffrant de problème d’audition bénéficient de plus en plus de marges de remboursement. Cela est mis en place pour encourager les patients à accepter de suivre les soins parfois onéreux. Ils peuvent désormais posséder un équipement auditif de qualité.

Toutefois, pour procéder à la réclamation des frais de votre dispositif auditif, vous devez respecter le principe de la prescription médicale. En effet, un remboursement ne peut pas s’effectuer pour un outil auriculaire acheté soi-même dans une pharmacie ou dans une enseigne dédiée. Son achat doit être autorisé par un médecin ORL ou généraliste. Sans ce sésame, aucune rétrocession des frais d’achat de votre équipement ne pourra se faire.

Sur la base de la classe de l’appareillage

Il faut noter qu’avant 2019, il existait 4 classes dans les conditions de remboursement. À présent, elles se résument à deux, notamment :

  • la classe 1 ;
  • la classe 2.

La première est composée des solutions auditives d’entrée de gamme. La seconde est liée aux gammes supérieures. La prise en charge dépend de ces catégories de l’appareillage.

Aides auditives de classe 1

Ce type de remboursement est relatif uniquement aux besoins essentiels en matière d’audition. Les frais à rétrocéder se limitent à 950 euros et les aides auditives entrent dans le panier 100 % santé. Votre assurance santé ou votre mutuelle santé doit prendre en charge tout ou partie des tarifs qui ne sont pas payés par l’assurance-maladie.

Aides auditives de classe 2

Cette catégorie de remboursement concerne les traitements avec des outils technologiques plus avancés. Plus précisément, l’assurance doit prendre en charge les besoins pour traiter les pertes d’audition plus compliquées. Dans ces conditions, vous bénéficiez d’une rétrocession financière complète ou partielle des frais qui ne sont pas pris en charge par l’assurance-maladie.

Un autre principe de remboursement d’une prothèse auditive 2019 est lié au devis normalisé. Il doit être établi par l’audioprothésiste et être conforme aux exigences de la réforme 100% santé.

Trouvez également sur notre site